2 millions de $ pour la forêt boréale commerciale

MM. André Harvey, député de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Coderre, ministre du Revenu national, Michel Belley, recteur de l'UQAC, Réjean Gagnon, professeur-chercheur, directeur du Consortium.

Le Consortium de recherche sur la forêt boréale commerciale vient de recevoir une aide financière de 2 millions de $ du gouvernement fédéral. Cet appui consenti a pour objectif de promouvoir la gestion forestière durable et la mise en application de politiques dans ce domaine. Il contribuera à accroître la compétitivité du secteur forestier canadien. Cette annonce fut dévoilée par monsieur Denis Coderre, ministre du Revenu national accompagné de monsieur André Harvey, secrétaire parlementaire du ministre des Transports et député de Chicoutimi-Le Fjord.

Principalement, le développement d’une recherche de pointe dans ce domaine permettra l’amélioration des connaissances et des concepts à la base des prévisions de rendement, de la remise en production et de la productivité des territoires forestiers. À titre d’exemple, le Consortium contribuera à développer des nouveaux modes de dispersion des coupes qui vont limiter l’impact des feux de forêt et travaillera à mettre au point de nouvelles techniques pour reboiser les territoires brûlés mal régénérés. Plusieurs des activités du Consortium permettront de préserver la biodiversité et donneront la chance aux entreprises forestières d’obtenir plus facilement des certifications pour leurs pratiques et ainsi conserver leurs marchés.

Les travaux de recherche du Consortium sont axés principalement sur l’épinette noire, une essence fortement utilisée par l’industrie forestière canadienne. Il s’agit du seul organisme spécialisé dans la recherche sur cette essence qui ne se trouve qu’en Amérique du Nord.