Bourse d’excellence Desjardins-Carbone boréal : Frédéric Gagnon reçoit 40 000 $

L’Université du Québec à Chicoutimi est heureuse de remettre la bourse d’excellence Desjardins-Carbone boréal à […]

L’Université du Québec à Chicoutimi est heureuse de remettre la bourse d’excellence Desjardins-Carbone boréal à Frédéric Gagnon, bachelier en biologie, qui entreprendra un projet visant notamment l’avancement de la recherche sur l’atténuation des changements climatiques. Il sera supervisé par les professeurs Jean-François Boucher, responsable scientifique du projet Carbone boréal, et Claude Villeneuve, directeur de la Chaire en éco-conseil de l’UQAC.

« Je tiens à remercier Desjardins pour cette bourse de 40 000 $, qui me permettra de contribuer davantage à la lutte contre les changements climatiques, soutient M. Gagnon. Je suis heureux et motivé par cette occasion de faire avancer les connaissances scientifiques à ce sujet à travers ma maîtrise. »

La bourse d’excellence Desjardins-Carbone boréal est destinée à un étudiant de deuxième cycle de l’UQAC, Frédéric Gagnon, qui aura ainsi la chance d’amorcer un projet de recherche sur la séquestration biologique du carbone avec l’équipe de Carbone boréal. Rappelons que la bourse est le fruit d’un partenariat entre Desjardins et l’UQAC qui implique que pour chaque nouvelle adhésion au relevé de compte en ligne Visa Desjardins d’ici la fin de 2014, le Mouvement versera 5 $ au fonds de recherche Carbone boréal, et ce, jusqu’à concurrence d’un million de dollars.

« Depuis sa création en 2008, le projet Carbone boréal a permis de développer un laboratoire grandeur nature dans la forêt boréale québécoise », a souligné Claude Villeneuve de la Chaire en éco-conseil. « Aujourd’hui, plus d’un million d’arbres ont été plantés dans des dispositifs expérimentaux qui serviront à former des étudiants-chercheurs et à favoriser l’avancement des connaissances scientifiques sur la lutte aux changements climatiques. C’est pourquoi nous sommes particulièrement reconnaissants de cette contribution de Desjardins à la formation d’un étudiant-chercheur. Il s’agit d’un bel exemple de petits gestes qui peuvent changer le cours de grandes choses. »

Daniel Robitaille, du Mouvement Desjardins, invite la communauté à emboîter le pas. « Je lance un appel à tous les détenteurs de cartes de crédit de Desjardins à joindre un grand mouvement collectif. Il vous reste moins de 100 jours pour adhérer au relevé de compte en ligne et ainsi réduire votre empreinte tout en appuyant la recherche », mentionne-t-il.

Pour plus de détails sur le programme Carbone boréal, visitez le carboneboreal.uqac.ca.


Sources :

Claude Villeneuve, professeur
Département des sciences fondamentales
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 5059  ▪  claude_villeneuve@uqac.ca

Valérie Lamarre, conseillère principale, Relations publiques
Mouvement Desjardins
514 281-7275  ▪  valerie.lamarre@desjardins.com

Bureau des affaires publiques
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 2350  ▪  affaires_publiques@uqac.ca


_______________________________________________________________________________________

Photo : Jean-François Boucher, professeur au Département des sciences fondamentales de l’UQAC et responsable scientifique du projet Carbone boréal, Daniel Robitaille, directeur principal, Ventes, développement des affaires et relations avec le réseau des caisses pour les services de cartes et monétique de Desjardins, Frédéric Gagnon, boursier, et Claude Villeneuve, professeur au Département des sciences fondamentales de l’UQAC et directeur de la Chaire en éco-conseil

© Sylvie Bouchard
_______________________________________________________________________________________