Courriels d’hameçonnage : La vigilance s’impose

Le Service des technologies de l’information (STI) avise la communauté universitaire qu’il y a actuellement […]

Le Service des technologies de l’information (STI) avise la communauté universitaire qu’il y a actuellement une recrudescence de courriels d’hameçonnage. La méthode utilisée simule l’envoi d’une facture, d’une télécopie, d’un avertissement, d’un crédit, d’un remboursement ou encore d’une plainte.

Un programme malveillant est habituellement intégré à un fichier joint (comme un document PDF, Word ou ZIP) ou à un lien Web. L’objet et le contenu du message sont souvent en anglais; toutefois, de plus en plus de ces pourriels sont rédigés en français d’une qualité convenable. Les malfaiteurs utilisent des logos et des entêtes de sites connus afin de duper le destinataire du message. La technique consiste à utiliser un contexte d’urgence d’agir, ce qui incite le destinataire à ouvrir le courriel malveillant. L’objectif de ces malfaiteurs est d’obtenir des renseignements personnels et financiers qui serviront à commettre leurs méfaits.

Vous pouvez considérablement atténuer les risques liés à ce type de communication en adoptant une approche préventive. Si vous recevez un courriel de ce genre et que vous ne connaissez pas l’expéditeur, que vous n’avez pas de relation d’affaires avec cette entreprise, que le message ne correspond pas à la nature de votre travail et que vous n’avez pas sollicité la communication, il est très probable que ce soit de l’hameçonnage. Si vous avez le moindre doute, nous vous demandons de ne pas ouvrir la pièce jointe, de ne pas cliquer sur les liens Web dans le message et de le supprimer.

Il faut se rappeler que les institutions financières, les organismes gouvernementaux ainsi que l’Université ne demandent jamais des renseignements confidentiels par l’entremise de courriels ou des réseaux sociaux.

Nos logiciels antivirus et antipourriels bloquent la plupart de ces courriels malveillants. Cependant, les expéditeurs de ces messages utilisent constamment de nouvelles méthodes des plus sophistiquées pour contourner les protections mises en place. Soyez donc très vigilants.

Mars est le mois de la prévention de la fraude.
Pour plus de renseignements, consultez le site Web du Centre antifraude du Canada.


Renseignements :

Service des technologies de l’information
418 545-5011, poste 6000