Déclaration du colloque Éco-conseil sur la biodiversité

Ian Segers, chargé de cours au Département des sciences fondamentales, avec le nuage de mots qui a servi à faire la déclaration. Photo : courtoisie de Bertrand Lemeunier

Étudiants de la cohorte 9 en éco-conseil - Stéphanie Bergeron, David Tremblay, Joannie Venne, Jean-Benoît Dumont, Simon Durocher, Loic Besnier, Marion Toucas, Marc-André Girard, Nicole Huybens (professeure), Guillaume Cyr, Simon Gagné, Sébastien Provost, Mylène Joncas, Laurent Potiez, Vanessa Richard, Claude Villeneuve (professeur), Nordine Saradouni, Martin Plante. Photo : courtoisie de Bertrand Lemeunier

Le 9e colloque de l’Événement Éco-conseil 2010 a fait appel à l’intelligence collective de ses participants, avec tout ce qu’elle comporte de contradiction et d’incompréhension, pour rassembler des idées, des réflexions et des commentaires pour les expliciter dans un texte commun. Dans une ambiance conviviale, cordiale et démocratique, les échanges autour de la biodiversité ont permis de construire une représentation des valeurs inhérentes, de la vision commune et future de la biodiversité. C’est donc à partir des fondations mises en place pendant l’atelier de type « World café » que nous, étudiants au DESS en éco-conseil, transitons les idées qui ont émergé dans les lignes qui suivent.

Quelles sont les valeurs associées à la biodiversité?

Nous croyons que les valeurs reliées à la biodiversité sont les fondements à l’élaboration d’une vision commune intimement liée à nos actions futures. Ce sont des valeurs de respect de la vie, de famille, de partage, de diversité et de solidarité. La diversité inhérente à nos cultures pluridimensionnelles s’associe à une responsabilité humaine et essentielle face à la biodiversité. L’intégration quotidienne d’un idéal de cette envergure amorce une réflexion légitime sur notre position et notre relation avec la diversité naturelle. Réintégrons, réinventons et renouvelons notre contact avec la nature.

Quelle est notre vision commune (mission) par rapport à la biodiversité?

L’éducation et la sensibilisation prédominent dans notre représentation de la biodiversité. Mieux la connaître, c’est mieux la protéger. Cette préservation n’est pas que politique, l’engagement de tout un chacun importe et chacune des actions pèse dans la balance. Avec le principe de subsidiarité, les actions locales et l’implication du citoyen prennent toute leur importance. La planète a une capacité de support limitée. À nous, citoyens, de s’adapter à elle et non l’inverse. Cette vision fait appel à un ressourcement, à un changement de comportements, une métamorphose sociétale pour permettre à la biodiversité de transparaître dans les valeurs de toutes et tous. Il faut se doter de moyens, d’une plus grande flexibilité de la part des décideurs et d’une volonté intouchable à « Biodiversifier son quotidien ».

Quelle est notre vision future par rapport à la biodiversité?

Nous devons revoir notre relation avec la planète. Il est nécessaire de redéfinir nos besoins afin de vivre en harmonie au sein de la biodiversité. Dès maintenant, il est vital de revoir ses attitudes et ses comportements tout en se projetant dans l’avenir. Ainsi, nous pourrons développer la vision future d’une société dans laquelle naîtra une nouvelle compréhension de la vie. Le recensement des espèces vivant sur terre est continu. Certaines déclinent, des nouvelles sont identifiées alors que des espèces semblables s’avèrent être plus parentes qu’on le croyait… Nous ne devons pas, par une volonté de préservation à outrance, tomber dans l’inertie. Nous avons un rôle à jouer dans la biodiversité : celui d’y prendre part, de l’accepter et de la respecter.
Marc-André Girard et Mylène Joncas, étudiants au DESS en Éco-conseil, au nom de tous les penseurs du Café régional, colloque éco-conseil 2010 « La biodiversité à sa juste valeur : Réflexions éthique et économique ». Dans le cadre de l’Événement Éco-conseil « La biodiversité sens dessus dessous » présenté par les étudiants de la cohorte 09 en Éco-conseil.