Don de 20 000 $ de la Fondation Louis‐Philippe Gagnon à la Campagne majeure de développement de l’UQAC pour la recherche sur les maladies génétiques rares

Saguenay, 28 février 2011 ‐ En cette journée internationale des maladies rares, la Fondation Louis‐Philippe […]

Saguenay, 28 février 2011 ‐ En cette journée internationale des maladies rares, la
Fondation Louis‐Philippe Gagnon est heureuse de vous informer qu’elle appuie la
Campagne majeure de développement de l’UQAC grâce à un don de 20 000 $ attribué
aux recherches sur la génétique et la génomique conduites par madame Catherine
Laprise, professeure‐chercheure au Département des sciences fondamentales de
l’Université du Québec à Chicoutimi.

La Fondation Louis‐Philippe Gagnon est une jeune fondation créée en 2008 afin
d’honorer la mémoire du jeune Louis‐Philippe Gagnon, décédé d’une maladie rare le
11 décembre 2006 à l’âge de 14 ans et 10 mois. Cette fondation a pour but de
financer la recherche sur les maladies orphelines, de faire connaître cette réalité et de
donner du soutien aux enfants et aux parents dont l’enfant est atteint. Monsieur
Sylvain Gagnon, président de la fondation et père de Louis‐Philippe, désire ainsi
poursuivre le travail initié par son fils pendant sa courte vie. Malgré la maladie, Louis‐
Philippe a toujours fait preuve de courage et de détermination, s’impliquant auprès
des amis malades et accordant des entrevues pour sensibiliser la population aux
maladies rares. À l’exemple de son garçon qui se battait pour sa vie et pour faire
avancer les recherches, monsieur Sylvain Gagnon souhaite maintenant donner au
suivant.

Parce qu’elle croit en la qualité et au potentiel des recherches de madame Catherine
Laprise et de son équipe et parce qu’elle est convaincue que c’est dans ce genre de
partenariat que nous trouverons des solutions pour mieux comprendre les maladies
rares, la Fondation Louis‐Philippe Gagnon accorde donc ce montant à madame
Catherine Laprise, pour ses travaux sur « L’étude génétique et génomique
fonctionnelle des maladies orphelines ».

Pour la professeure‐chercheure, ce don significatif représente beaucoup : « Avec ce
fonds, nous pourrons réaliser un projet pilote sur une maladie rare. Le Dr Denis
Paradis a observé que certains enfants dans la région présentaient un même faciès, un
retard psychomoteur, une épilepsie et un développement anormal du corps calleux
(une partie du cerveau). Suivant cette observation, le Dr Charles Morin et moi‐même
proposons de caractériser ce « syndrome » par l’identification du ou des gènes
contenant la ou les mutations responsables ».
- Catherine Laprise, professeure‐chercheure

« On peut tous se demander quel était le message de Louis‐Philippe sur cette
Terre. Il nous a démontré qu’il était un exemple, par sa force de caractère, sa
volonté, sa soif et sa joie de vivre. Il a donc laissé à ses parents et à ceux qui
voudront bien les aider le soin de continuer sa mission d’aider les autres.
Louis‐Philippe était atteint d’une maladie orpheline. Une maladie orpheline,
c’est une maladie trop rare pour que les chercheurs obtiennent du
financement pour l’étudier. C’est pour cette raison que la Fondation Louis‐
Philippe Gagnon a décidé de contribuer à redonner espoir à des milliers
d’enfants malades par l’entremise des recherches de madame Laprise. Nous
leur souhaitons bonne chance dans leurs travaux ».
- Sylvain Gagnon, président de la Fondation Louis‐Philippe Gagnon.

L’équipe de la Campagne majeure de développement UQAC/FUQAC 2008‐2013 de
l’Université du Québec à Chicoutimi tient également à remercier chaleureusement la
Fondation Louis‐Philippe Gagnon pour son don et souhaite longue vie à cette
organisation.

‐30‐

Source : Josée Bourassa, agente d’information, UQAC. Téléphone : 418 545‐5011 poste 2274.
josee_bourassa@uqac.ca

http://campagne.uqac.ca