Jean-Pierre Béland publie aux Presses de l’Université Laval

Jean-Pierre Béland est professeur titulaire en éthique et directeur de l'Unité d'enseignement en éthique et philosophie à l'UQAC.

dans la nouvelle collection « Enjeux éthiques et contemporains »

La souffrance des soignants

N’est-il pas paradoxal de parler de la souffrance des soignants plutôt que de la souffrance des soignés?

Ce livre fait suite au colloque organisé en 2008 à l’UQAC, sur « La souffrance des soignants : exprimer ou réprimer ». Il apporte un nouvel éclairage sur la réalité vécue par les soignants (médecins, infirmiers, travailleurs sociaux, etc.) dans le milieu de la santé et des services sociaux.

Dans le contexte du travail en milieu de santé, les soignants souffrent de culpabilité devant l’impossibilité d’atteindre l’idéal thérapeutique qui concerne l’ensemble des actions et pratiques destinées à guérir, à traiter et à soulager. Devant une telle impuissance, il peut arriver que le soignant démissionne et que la maladie s’installe. Le soignant ne pouvant plus soigner, il doit alors changer de rôle et devenir à son tour un soigné.

Tout soignant qui ne veut pas démissionner ou se laisser envahir par cette souffrance (pouvant aller jusqu’à l’épuisement professionnel) fait face à la question fondamentale : « Comment sortir de cette souffrance? » Alors, deux voies complémentaires s’offrent à lui : réprimer sa souffrance en la vouant au silence ou exprimer sa souffrance en la partageant par le dialogue avec d’autres soignants pour construire un nouveau cadre éthique.