La nouvelle chaire en Éco-conseil… Un plan d’action ambitieux !

Saguenay, le 13 janvier 2004 — « Malgré la jeunesse de l’expérience « Éco-Conseil » […]

Saguenay, le 13 janvier 2004 — « Malgré la jeunesse de l’expérience « Éco-Conseil » à Chicoutimi, ce programme est en voie de devenir un élément distinctif de notre université! » déclarait aujourd’hui le recteur de l’UQAC, monsieur Michel Belley. En effet, le programme de Diplôme d’études supérieures spécialisées (DÉSS) en Éco-Conseil, qui s’inscrit dans les créneaux d’excellence de l’UQAC attire des étudiants de partout et ses diplômés reçoivent un très bon accueil sur le marché du travail. Avec la création de la nouvelle chaire en Éco-Conseil aujourd’hui, le directeur de la chaire M. Claude Villeneuve présentait les grandes lignes de son plan d’action pour l’année 2004.

Faire la promotion du métier d’éco-conseiller est une priorité de la chaire en Éco-Conseil. Cet objectif se traduira par des actions concrètes de recherche et de développement dont les résultats serviront à enrichir les cours donnés aux prochaines cohortes d’étudiants. « La formation des éco-conseillers est assurée en partie par des intervenants qui partagent leur pratique avec les étudiants. La chaire, en s’engageant dans des projets avec ses partenaires, produira de nouvelles connaissances et de nouveaux instruments de travail dont pourront bénéficier au premier chef nos étudiants. » a affirmé M. Claude Villeneuve en conférence de presse. « Par ailleurs, en développant des formations sur mesure, et en compilant des études de cas issus de la pratique de nos diplômés, nous constituerons un riche matériel pour la mise en œuvre de pratiques de développement durable. C’est pourquoi la chaire engagera des éco-conseillers pour travailler sur des dossiers qui lui sont soumis par ses partenaires sous forme de projets ou de contrats de recherche. »

Une autre fonction importante de la chaire sera associée au maintien du réseau des éco-conseillers. Comme l’expliquait son directeur « Les éco-conseillers des trois premières cohortes sont en lien permanent entre eux et développent des habitudes de collaboration et de consultation interdisciplinaire pour la résolution de problèmes. Ce réseau se greffe aussi au réseau des éco-conseillers européens grâce à un groupe de discussion partagé. Dans ce contexte, la chaire diffusera dans le réseau des informations, des outils et des références qui pourront être utiles aux éco-conseillers et organisera des rencontres, colloques ou groupes de travail pour répondre à certaines questions d’intérêt sur le développement durable ou sur des applications de ce concept. Cela constituera une partie de notre tâche qui contribuera à faire valoir le travail des éco-conseillers en lui assurant une diffusion adéquate entre les détenteurs du titre. »

Les partenaires de la chaire se sont montrés très enthousiastes par rapport à ce plan d’action car ils engagent eux-mêmes des éco-conseillers et bénéficieront directement de cette remise à jour continuelle des compétences. « Engager un éco-conseiller, c’est engager tout un réseau en constante évolution » a déclaré madame Pauline d’Amboise, secrétaire générale du Mouvement Desjardins qui est aussi membre du conseil de formation du programme de DÉSS en Éco-conseil.

-30-

Source: Denis Claveau, agent d’information
Service des affaires publiques
Téléphone: (418) 545-5011, poste 2350
Denis_Claveau@uqac.ca