Le professeur Khadiyatoullah Fall publie dans le plus récent numéro de la revue du MAUSS

Le professeur Khadiyatoullah Fall, professeur titulaire au Département des arts et lettres de l’UQAC, a […]

Le professeur Khadiyatoullah Fall, professeur titulaire au Département des arts et lettres de l’UQAC, a publié un texte dans le plus récent numéro de la revue du MAUSS (Samir Anghar et Khadiyatoullah Fall, « Quitter la violence islamique. Retour sur le phénomène de désaffiliation djihadiste », Religion. Le retour ? Entre violence, marché et politique, MAUSS, no 49, premier semestre 2017, pp. 85ss).

Le texte propose de comprendre les processus de radicalisation en interrogeant de « manière inversée » la violence islamique. L’angle d’analyse consiste à observer  les  processus de défection dans les milieux djihadistes pour saisir  en creux les conditions de basculement dans la radicalisation violente. Le désengagement devient alors un vecteur révélateur des possibilités de l’engagement ou de son tarissement.

Khadiyatoulah Fall est co directeur du Centre interuniversitaire et interdisciplinaire CELAT,  professeur titulaire au Département des arts et lettres et à  la  Chaire CERII-UQAC. Ses travaux les plus récents portent sur l’islam au Québec et au Canada. Le professeur Fall vient, avec le tout récent concours CRSH SAVOIR 2017, de bénéficier d’une importante subvention individuelle de recherche sur les normativités islamiques du halal et la variété des significations.

Samir Amghar a été post-doctorant au CELAT et est aujourd’hui Senior Fellow à l’European Foundation for Democracy, Bruxelles.