L’Université du Québec à Chicoutimi se réjouit de l’implantation de la formation en médecine

Saguenay, le 17 novembre 2005 – L’annonce faite aujourd’hui par le Premier ministre du Québec, […]

Saguenay, le 17 novembre 2005 – L’annonce faite aujourd’hui par le Premier ministre du Québec, Monsieur Jean Charest, d’un investissement majeur en vue de réaliser la délocalisation de la formation médicale par l’Université de Sherbrooke est accueillie avec grande satisfaction par la direction de l’Université du Québec à Chicoutimi. Elle vient concrétiser le rêve de toute une région ainsi que les efforts de partenaires tels le Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi, le Cégep de Chicoutimi et l’UQAC.

Dans l’implantation de l’enseignement de la médecine, l’UQAC mettra à profit ses connaissances et ses services afin d’assurer aux étudiants un milieu de vie universitaire favorisant la réussite de leur projet d’études. Par exemple, les étudiants pourront bénéficier des avantages présentés par une université qui est à échelle humaine, où la totalité des services dont ils ont besoin sont disponibles à l’intérieur d’un rayon d’un kilomètre.

L’Université donnera, en plus, une couleur caractéristique à la formation médicale au Saguenay–Lac-Saint-Jean et contribuera ainsi à former des médecins intéressés à œuvrer en région.

« La décentralisation de la formation médicale par l’Université de Sherbrooke s’intègre entièrement à la philosophie de développement de l’UQAC, a déclaré Monsieur Michel Belley, recteur de l’Université du Québec à Chicoutimi. Cela démontre l’importance du rôle que joue notre Université dans le développement socio-économique de sa région et la nécessité de travailler en partenariat dans la réalisation de projets majeurs ».

L’UQAC apporte à ce projet sa stratégie d’attraction et de rétention d’étudiants en région. À cela, s’ajoute les expertises qu’elle a développées dans plusieurs domaines. En ce qui concerne la formation, le personnel enseignant de l’UQAC est en mesure de contribuer à l’enseignement du programme de médecine dans les domaines scientifiques de base. Il pourra également y apporter sa connaissance des populations d’ici et des autres régions du Québec, ainsi que celle relative à leur milieu de vie.

Par ailleurs, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication sera valorisée pour la formation et pour le développement d’habiletés particulières chez les nouveaux médecins appelés à travailler en région.

Au chapitre de la recherche, l’UQAC apportera à ce projet l’expertise dans les domaines qu’elle couvre déjà, une dimension qui pourra enrichir le contenu de la formation médicale.

En vue d’accueillir l’enseignement en médecine, l’UQAC procèdera, dans une première étape, à la construction du Pavillon de la santé. L’arrivée de la première cohorte d’étudiants en formation médicale est prévue pour le trimestre d’automne 2006.

- 30 -

Renseignements :
Jean Wauthier, directeur
Service des affaires publiques
Téléphone : (418) 545-5011, poste 5006
Cellulaire : (418) 540-0450

Source :
Chantale Leblond, technicienne en information
Service des affaires publiques
Téléphone: (418) 545-5011, poste 2350
Chantale_Leblond@uqac.ca