Publication dans le New England Journal of Medecine des résultats de l’étude sur la génétique de l’asthme

Catherine Laprise, professeure-chercheuse au Département des sciences fondamentales

Le New England Journal of Medecine (NEJM) publiait, dans son édition du 23 septembre dernier, un article traitant de la plus importante étude réalisée sur la génétique de l’asthme depuis l’avènement du projet Génome humain. Cette étude, menée par le consortium européen GABRIEL, qui vise à définir les causes génétiques et environnementales de l’asthme, incluait plusieurs études indépendantes sur l’asthme de populations d’origine européenne de même que l’étude familiale réalisée au Saguenay–Lac-Saint-Jean et dirigée par la professeure-chercheuse Catherine Laprise de l’UQAC.

Catherine Laprise s’est jointe au consortium GABRIEL en 2007. Elle est codirectrice du laboratoire Gépromic à l’UQAC, directrice du regroupement stratégique en inflammation et remodelage du Réseau en santé respiratoire du Fonds de la recherche en santé du Québec, chercheuse du Réseau d’excellence canadien en asthme et allergie AllerGen et, également titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur « l’étude des déterminants génétiques de l’asthme ».

L’étude publiée a nécessité la collaboration de 164 scientifiques provenant de 19 pays et représentant 23 groupes de recherche. Un travail colossal a été réalisé par les chercheurs, soit l’étude pangénomique de plus de 10 000 asthmatiques et de 16 000 sujets sans asthme ni allergie, et comportant 600 000 tests génétiques par individu. L’étude a permis d’identifier des gènes associés avec un risque de présenter de l’asthme indépendamment de l’âge. Ces gènes sont impliqués dans le remodelage des voies respiratoires principalement au niveau des cellules épithéliales ainsi qu’au système immun et à l’activation de l’inflammation des voies respiratoires. D’autres gènes ont été associés à l’asthme chez les jeunes enfants et à l’asthme sévère. Ces travaux sont essentiels à une meilleure compréhension de la biologie moléculaire de l’asthme. Les investigations se poursuivent afin d’avoir une meilleure connaissance des facteurs génétiques et environnementaux ainsi qu’une compréhension du rôle de ces facteurs dans l’asthme.

Vous avez accès, au résumé du texte scientifique, à l’adresse suivante : www.cng.fr/gabriel/.

À PROPOS DE
Le New England Journal of Medecine est une revue américaine, éditée depuis 1812 et publiée hebdomadairement en anglais. En ce moment, c’est la revue médicale la plus prestigieuse.