Rapport d’analyse de développement durable du Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean : une contribution à la recherche importante pour la Chaire en éco-conseil de l’UQAC

Saguenay, 21 avril 2015 – Le rapport d’analyse de développement durable (DD) du Programme de […]

Saguenay, 21 avril 2015 – Le rapport d’analyse de développement durable (DD) du Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean, réalisé avec la Grille d’analyse de développement durable (GADD) de la Chaire en éco-conseil de l’UQAC, a permis de situer le programme par rapport aux cinq dimensions du modèle de DD de la Chaire et de valider la prise en compte des 16 objectifs de la loi québécoise sur le développement durable. Le rapport, remis à la division Énergie électrique de Rio Tinto Alcan (RTA-ÉÉ) en février dernier, fait ressortir les points forts et les points à améliorer dans une perspective de DD.

Dix pistes de bonification prioritaires ont été retenues par les analystes à partir de la littérature scientifique et des interventions des parties prenantes. Sept de ces recommandations s’adressent au mandataire, alors que trois ne sont pas directement sous son contrôle et impliquent les riverains, les gouvernements locaux et le gouvernement du Québec.

« Ces pistes de bonification sont les plus susceptibles de nourrir un plan d’action et d’assurer une intégration fonctionnelle du développement durable dans les prochaines années tout en diminuant les impacts sociaux et environnementaux de la gestion du lac Saint-Jean », a expliqué le professeur Claude Villeneuve, directeur de la Chaire en éco-conseil. « Le développement durable implique une obligation d’amélioration continue. Ainsi, même si le programme analysé touche chacune des dimensions de la grille et prend en compte à des degrés divers chacun des 16 principes de la loi, il reste du travail à accomplir pour faire mieux. Les attentes sont d’autant plus élevées en raison des événements des dernières années. Cependant, pour un programme qui n’a pas été conçu explicitement dans un objectif de développement durable, il s’agit d’une bonne performance sur laquelle il sera possible de se baser pour aller plus loin. »

Pour la Chaire en éco-conseil, cette analyse a été l’occasion d’améliorer son outil d’analyse dans le cadre d’une recherche-action. « Des mandats comme celui qui nous a été donné par RTA-ÉÉ ou par la Ville de Sept-Îles dans le dossier de Mine Arnaud en 2011 nous permettent de mettre à l’épreuve nos méthodes et nos outils. Cela contribue à l’amélioration continue et à l’accumulation de données utiles pour l’avancement des connaissances. D’ailleurs, le concept d’analyse systémique de la durabilité développé autour de nos activités de recherche connaît à l’échelle internationale un engouement avec l’adoption prochaine des objectifs de développement durable des Nations Unies. Nous venons tout juste de signer une entente de partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie pour développer ce concept et les outils qui y sont dédiés pour les quatre prochaines années. Je présenterai d’ailleurs ce concept et nos outils dans le cadre d’un atelier de travail du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies à New York à la fin de mai », a expliqué le professeur Villeneuve.

« La recherche que nous poursuivons depuis plus de vingt ans porte aujourd’hui ses fruits et elle se nourrit d’expériences comme celle-ci. Actuellement, nos outils sont utilisés un peu partout dans le monde. Cela conforte notre confiance dans l’approche utilisée pour améliorer le Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean dans les prochaines décennies, et nous souhaitons que les bonifications et recommandations soient prises au sérieux par toutes les parties prenantes à cet effet. »

Le rapport d’analyse de développement durable du Programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean réalisé par la Chaire en éco-conseil de l’UQAC a été rendu public aujourd’hui par la division Énergie électrique de Rio Tinto Alcan. Il est disponible sur le Web à http://synapse.uqac.ca/rta-berges/rapports-rta-berges/.

-30-

 

Source :
Josée Bourassa, agente d’information
Bureau des affaires publiques
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 5006 ▪ josee.bourassa@uqac.ca

 

Renseignements :
Claude Villeneuve, professeur
Département des sciences fondamentales
Université du Québec à Chicoutimi
418 545-5011, poste 5059 ▪ claude_villeneuve@uqac.ca