Renouveler la place du son au théâtre pour favoriser une transformation de la dramaturgie

Le professeur de théâtre Jean-Paul Quéinnec. Courtoisie : Richard Boran (diplômé en art)

Jean-Paul Quéinnec professeur de théâtre, auteur, metteur en scène et chercheur est depuis peu, titulaire de la seule Chaire de recherche du Canada en création pour une dramaturgie sonore.

Ses travaux ont pour but de questionner la relation entre écriture sonore et écriture dramatique en s’appuyant sur l’art de la manipulation d’objets pour tendre vers une nouvelle dramaturgie sonore au théâtre.

Le professeur-chercheur traitera plus spécifiquement du jeu de l’acteur, par l’intervention du son dans la pratique du jeu; de la mise en scène, par l’association du son à l’audionumérique, du théâtre de matériau, à la manipulation d’objets visuels et à la spatialisation sonore; de l’écriture dramatique, par une poésie sonore ouvrant la voie à l’invention de langages qui offrent au théâtre des possibilités inédites d’énonciation sonore, de structuration et de narration; et des espaces de travail qui appellent à des pratiques novatrices pour leur élaboration et leur fabrication.

Ses différentes interventions amèneront le décloisonnement et le renouvellement des composantes traditionnelles de la représentation théâtrale, soit le texte, la scène et la salle.

De plus, la Chaire avec l’aide de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) contribuera à l’amélioration des locaux (théâtre et salle de répétition) et à la création d’un centre de ressource spécifiquement réservé à la création théâtrale et à l’écriture sonore.

Nul doute que toute cette nouvelle place du son sur la scène interpellera étudiants, chercheurs et professionnels à participer à la transformation de la dramaturgie au théâtre.